Canibus II (Base des Marais Safran).

Lord Foxhole
Messages : 798
Enregistré le : lun. déc. 16, 2013 8:19 pm

Canibus II (Base des Marais Safran).

Message par Lord Foxhole » dim. déc. 22, 2013 8:13 pm

La planète
Canibus II ressemble beaucoup à la Terre, en des temps préhistoriques. La majeure partie des terres émergées est recouverte de marais et de jungles. Les rivières et les marécages grouillent de poissons et de sauriens en tous genres. Partout, les insectes pullulent et certaines espèces peuvent atteindre des tailles impressionnantes.
Sur cette planète, le climat est perpétuellement chaud et humide, nuit et jour, tout au long de l'année. Seules les zones polaires sont plus fraîches, mais la température n'y descend jamais jusqu'à 0°. En conséquence, la neige et la glace n'existent nulle part sur Canibus II.
La température moyenne est de 18°C toute l'année, à peu près partout sur la planète. Dans la région des Marais Safrans, on est plus proche des 25° C, en journée. Les précipitations sont abondantes, particulièrement en été (la saison des pluies) caractérisé par des orages pouvant être d'une rare violence. A ces occasions, les cours d'eau peuvent gonfler subitement et déborder, provoquant des vastes inondations.

Dans certaines régions côtières, on peut retrouver les ruines de cités anciennes, désertées depuis des siècles et reconquises par la végétation. Des missions archéologiques ont pu déterminer que ces villes ont été abandonnées suite à une catastrophe naturelle (un tsunami cataclysmique).



Population locale
Il existe une espèce intelligente sur Canibus II : des hommes-lézards nomades, organisés socialement d'une manière tribale. Technologiquement parlant, ils sont très primitifs (NT0) et sont réputés pour n'utiliser que des objets d'origine totalement naturelle.
Peut-être apparentés aux Ganymédiens, leur principale caractéristique morphologique est de parvenir à respirer par la peau. Ils sont totalement adaptés à la vie terrestre, mais leur système respiratoire les rend capables de survivre sous l'eau en cas de besoin (ils n'utilisent leurs poumons qu'à l'air libre). A leur naissance, ils sont totalement amphibiens et ne s'adaptent à la vie terrestre que progressivement, au cours des années. Pour cette raison, les hommes-lézards ne s'éloignent jamais beaucoup des cours d'eau et des bassins d'eau douce.

Des missions scientifiques sont parvenues à déterminer que ces hommes-lézards avaient atteint le stade d'une civilisation de NT1, il y a plusieurs siècles.
C'est une catastrophe d'origine naturelle qui les aurait poussé à quitter leurs cités côtières pour retrouver un style de vie plus proche de la nature. Dans leur culture, ces événements se transmettent oralement, de génération en génération, mais sous formes de mythes et de légendes où il est difficile de démêler la réalité historique de la fiction.



Les Vivants et les Morts-qui-marchent.

D'une façon générique, dans leur propre langage, les hommes-lézards s'appellent Les Vivants. En revanche, la plupart des étrangers sont des Morts-qui-marchent.
Le fait est que tout bon homme-lézard est un adorateur de la Grande Déesse, Mère Nature, ce qui le contraint à mener une existence dictée par une série de préceptes très strictes.
L'un des plus essentiels est que personne ne peut utiliser une chose morte (inanimée)... Même pas un caillou !
Le simple fait d'utiliser des silex en guise d'outils est déjà une infraction à leurs yeux !
Aussi, ne peuvent-ils employer que des choses vivantes (ou d'origine vivante) pour façonner tous les objets utilisés dans la vie quotidienne. La plupart des hommes-lézard, d'ailleurs, vivent nus ou se protègent pauvrement à l'aide de peaux d'animaux voire de pagnes tressés à l'aide de fibres végétales. Leurs armes sont des bâtons pointus et des espèces de boomerangs à quatre pales.
D'après leurs traditions, les hommes-lézards auraient faillis, jadis, à suivre ces principes, et commencé à utiliser des « choses mortes ».
L'édification de cités, et l'utilisation d'outils en pierre, aurait fortement déplu à la Grande Déesse, Mère Nature. Sa vengeance fut terrible, car elle provoqua la Grande Catastrophe, frappant les villes impies et tuant beaucoup d'hommes-lézards.

En-dehors de l'obligation à suivre ses principes, la vie religieuse est assez informelle.
Aux yeux des hommes-lézards, la plupart des étrangers ne vivent pas en communion avec la la Grande Déesse, Mère Nature car ils utilisent des « choses mortes » (des objets en métal, en plastique ou d'autres matériaux artificiels). Certes, ils sont impressionnés par la « magie » des Megas (leurs gadgets technologiques), mais ils ne la désirent pas car ils sentent viscéralement que cela les détournerait de leur déesse.
Pour beaucoup d'hommes-lézards, d'ailleurs, les étrangers ne sont que des Morts-qui-marchent : ils n'appartiennent pas vraiment à la nature, et ne sont que des abominations menaçant leur monde de la destruction... Les tribus les plus farouches sont discrètement surveillées par les Megas, en vue d'éviter les contacts indésirables entre les autochtones et les stagiaires.



La cité de Nor-Kiou (et les autres cités interdites).

Les anciennes cités indigènes – dont la plus célèbre est Nor-Kiou – sont considérées comme « tabou ». Selon la loi des hommes-lézards, plus personne n'a le droit d'y pénétrer, sous peine d'encourir la Colère de la Grande Déesse, Mère Nature. Cette interdiction vaut pour tout le monde, y compris les étrangers.
Depuis longtemps, les Megas connaissent ce tabou, et le respectent ; les Ganymédiens de la base préviennent tous les stagiaires, dès leur arrivée sur Canibus II. Sur ce point – comme sur beaucoup d'autres – le Major Xi'kyank se montre intraitable...
Le problème est que l'existence de ces cités interdites est connue dans tout le monde scientifique de l'A.G, et que d'innombrables archéologues rêvent de les explorer... Même à leurs risques et périls.

Des megas et des archéologues de l'A.G ont déjà exploré les environs de Nor-Kiou. De loin, ils ont pu repérer une curiosité intrigante : une gigantesque statue d'homme-lézard, se tenant debout face à la mer. Malheureusement, elle a manifestement été fort abîmée au cours du temps, et les archéologue craignent de la voir s'effondrer dans quelques années...




Les Marais Safrans.

Cette région rappelle vaguement la Floride : c'est un vaste plateau rocheux, extrêmement peu élevé (altitude : de 0 à 2,5 mètres au-dessus du niveau de la mer !), qui s'est séparé de l'océan il y a seulement quelques milliers d'années. Il est parcouru d'innombrables bras de rivières regorgeant de créatures amphibies redoutables.
Il est très difficile de se déplacer à pieds dans ce territoire, où la majorité des terres est généralement recouverte d'eau toute l'année. Les indigènes y parviennent, mais il faut se rappeler qu'ils sont originaires de cette planète et « adaptés au terrain ».
Pour un Terrien, il est nettement plus pratique d'utiliser un bateau : la base des Megas est d'ailleurs dotée d' hydroglisseurs pour cette raison...

En dépit de son aspect terriblement sauvage, l'écosystème des Marais Safrans est extrêmement fragile. Entre autres, parce que la faune aquatique locale n'est adaptée qu'à l'eau douce ; l'intrusion massive d'eau de mer (par suite d'un raz-de-marée par exemple) peut provoquer une catastrophe. Les hommes-lézards, en particulier, sont sensibles à l'eau de mer, qui est plutôt corrosive pour leur peau (à forte dose). De manière instinctive, ils évitent les bains de mer prolongés...


La base d'entraînement 

la Base des Marais Safrans est un énorme bâtiment unique, essentiellement métallique, ressemblant à la tourelle d'un porte-avions (surmonté d'un tas d'antennes diverses).
Les points de transit : Trois points de transit dans la base même ; huit autres points de transit dispersés sur la planète (dont un au pôle Sud et l'autre au pôle nord).


Personnel Mega
Essentiellement constitué de Ganymédiens, qui sont fort bien adaptés au climat local. Tout « fonctionne » d'une manière assez militaire (avec une discipline que certains jugeront assez contraignante), et les Megas en formation sont tenus de se conformer strictement aux règlements locaux.

Major Xi'kyank.
Mega d'origine ganymédienne, très expérimenté, très bien considéré par la Guilde, mais réputé pour sa froideur envers les stagiaires et sa fermeté. Il est imperméable à toute forme de flatterie, et il n'éprouvera aucune bienveillance envers un individu hypocritement obséquieux.
Il est fort probable que beaucoup considérerons Xi'kyank comme une vieille ganache, antipathique voire même légèrement sadique... A tort.
C'est un Major qui est conscient de l'importance de sa mission : l'entraînement et la formation doivent préparer les Megas à affronter n'importe-quelle situation. Un stagiaire qui prend sa formation à la légère n'est, pour lui, qu'un inconscient, voire un mort en sursit. Pire encore : ses échecs risquent de faire échouer des missions vitales, mettant en danger des milliards d'existences ou même tout un univers.  
Citation : Un vrais Mega doit toujours s'attendre à tout... Même à l'inattendu !

Opérateur Xo'shoro.
Mega d'origine ganymédienne, accoutumé à travailler avec des Talsanits. 
Xo'Shoro a souvent des problèmes pour comprendre exactement les Terriens, mais il se montre souvent très curieux de leur culture (sur sa planète, il est l'équivalent d'un ethnologue).
Citation : Certains terriens traitent le Major Xi'Kyank de « peau de vache »... Je n'ai jamais vraiment compris le sens de cette expression idiomatique !

Avatar du membre
Major Turbop
Messages : 1145
Enregistré le : sam. déc. 18, 2010 5:04 pm

Re: Canibus II (Base des Marais Safran).

Message par Major Turbop » ven. janv. 10, 2014 8:23 pm

sympathique petite planète, mais a mon avis, il manque quelque chose a y faire.

Et pourquoi pas:
-un vaisseau d'exploration s'écrase dans une citée interdite, les Homme lézard assiègent les survivant du crache qui demande de l'aide par l’intermèdièr de leur radios,

-Un groupe d’homme lézard a enfreint les règles et pour cela leurs pères les ont condamné a être dévoré par une horrible bestiole.
Des Megas stagiaires qui passait justement par la vont il intervenir pour sauver les hommes lézard mais par la même occasion attirer leur colère?

-l’activité tectonique de la planète s'intensifie et les homme lézard se précipites dans de grands lacs pour survivre a un raz de marré imminent, un groupe de jeunes n'a plus le temps de rejoindre un abris mais ils hésitent encore a demander l'aide des "morts qui marchent".

-Une maladie atteind aussi bien les Ganymédiens que les hommes lézard, mais alors que les mégas parviennent a l'éliminer grâce a un simple transit, les homme lézard meurent par dizaines, de plus cette épidémie semble avoir pour origine un méga d'origine terrienne; que faire ?


Major Turbop

Lord Foxhole
Messages : 798
Enregistré le : lun. déc. 16, 2013 8:19 pm

Re: Canibus II (Base des Marais Safran).

Message par Lord Foxhole » sam. janv. 25, 2014 8:45 pm

Major Turbop a écrit :sympathique petite planète, mais a mon avis, il manque quelque chose a y faire.

Et pourquoi pas:
-un vaisseau d'exploration s'écrase dans une citée interdite, les Homme lézard assiègent les survivant du crache qui demande de l'aide par l’intermèdièr de leur radios,
Effectivement, j'avais pensé à quelque-chose dans ce goût-là...
On peut imaginer que des archéologues de l'AG tentent plus ou moins volontairement de pénétrer dans l'une des cités interdites. Ils peuvent simuler un « accident technique », qui leur donnerait un prétexte pour un « atterrissage forcé ». La curiosité scientifique peut l'emporter sur la sagesse ou même le simple bon sens...
Les hommes-lézards se fichent totalement du motif qui poussent les Morts-qui-marchent à violer les lieux « tabous ». D'ailleurs, les hommes-lézards suspecteront sûrement qu'ils préparent un mauvais coup. Pour eux, il n'y a rien de bon à attendre de ces horribles Morts-qui-marchent.

Si les archéologues retrouvent plongés dans ce guêpier, ils appelleront à l'aide les Megas...
Reste à voir la réaction du Major Xi'kyank, qui connaît bien les hommes-lézards et leur psychologie. Pour lui, dans ce genre d'affaire, faire intervenir les Megas peut être un remède pire que le mal : ils ne seraient plus aussi bien tolérés qu'avant... Le fait qu'ils aient aidé des Morts-qui-marchent à commettre un grave sacrilège pourrait mettre le feu aux poudres ! Alertés, des milliers d'hommes-lézards furieux se mettraient sur le sentier de la guerre et menaceraient la Base des Marais Safrans !

Criant vengeance, ils réclameront de toute façon la tête des Morts-qui-marchent ayant osé braver la Loi de la Grande Déesse, Mère Nature.
S'ils ne livrent pas les coupables aux hommes-lézards, les Megas seront définitivement considérés comme des ennemis sur cette planète. C'est le genre de situation que le Major Xi'kyank craint depuis qu'il est en poste...

Un petit malin pourrait se dire qu'il suffit d'un transfert dans le «Grand Chef » des hommes-lézards et de se lancer dans un joli discours affirmant quelque-chose comme « En vérité, les Morts-qui-marchent sont nos amis ! Laissez-les tranquilles ! »
Se serait beaucoup trop simple... L'hommes-lézard qui proférerait des absurdités, contraires aux dogmes de leur religion, serait aussitôt considéré comme un hérétique et mis en pièces !

Avatar du membre
Major Turbop
Messages : 1145
Enregistré le : sam. déc. 18, 2010 5:04 pm

Re: Canibus II (Base des Marais Safran).

Message par Major Turbop » dim. févr. 02, 2014 10:17 pm

Tu peu aussi ajouter que un des homme lézard est un méga latent mais qui va refuser d'écouter des morts qui marchent.
La mission des stagiaire consiste a tester de le faire changer d'avis.
Quelle méthode vont ils employer?
-persuasion
-kidnapping
-Mise en scène
-...

Major Turbop

Lord Foxhole
Messages : 798
Enregistré le : lun. déc. 16, 2013 8:19 pm

Re: Canibus II (Base des Marais Safran).

Message par Lord Foxhole » lun. févr. 03, 2014 8:06 pm

Major Turbop a écrit : Tu peu aussi ajouter que un des homme lézard est un méga latent mais qui va refuser d'écouter des morts qui marchent.
La mission des stagiaire consiste a tester de le faire changer d'avis.
Quelle méthode vont ils employer?
-persuasion
-kidnapping
-Mise en scène
-...
Vu la configuration de leur esprit, ça me semble être une tentative un peu vaine...
C'est un peu comme d'essayer de convaincre un catholique intégriste de rejoindre les rangs des défenseurs de l'interruption volontaire de grossesse. Ou de signer un Pacte avec le Diable.
L'Homme-Lézard qui quitterait sa tribu pour rejoindre les Megas deviendrait pire qu'un banni... Ce serait un véritable traître, condamné à mort par les siens, et sans aucun espoir de pouvoir revenir un jour chez lui pour fonder une famille. Jamais on ne lui accorderait le pardon... Bref, c'est le départ pour ne jamais revenir.

D'ailleurs, la Grande Déesse, Mère Nature, est peut-être une véritable entité surpuissante qui veille sur cette planète, et offre des pouvoirs à ses prêtres... Elle est peut-être très rancunière !

Avatar du membre
Major Turbop
Messages : 1145
Enregistré le : sam. déc. 18, 2010 5:04 pm

Re: Canibus II (Base des Marais Safran).

Message par Major Turbop » mar. févr. 04, 2014 2:17 pm

Lord Foxhole a écrit : Vu la configuration de leur esprit, ça me semble être une tentative un peu vaine...
C'est un peu comme d'essayer de convaincre un catholique intégriste de rejoindre les rangs des défenseurs de l'interruption volontaire de grossesse. Ou de signer un Pacte avec le Diable.
L'Homme-Lézard qui quitterait sa tribu pour rejoindre les Megas deviendrait pire qu'un banni... Ce serait un véritable traître, condamné à mort par les siens, et sans aucun espoir de pouvoir revenir un jour chez lui pour fonder une famille. Jamais on ne lui accorderait le pardon... Bref, c'est le départ pour ne jamais revenir.

D'ailleurs, la Grande Déesse, Mère Nature, est peut-être une véritable entité surpuissante qui veille sur cette planète, et offre des pouvoirs à ses prêtres... Elle est peut-être très rancunière !
Il y a peut être aussi un groupe de lebel qui prend l’entité planète pour une abomination et qui veux amoindrir sons influence sur leur peuple; pour cela les Megas font des outils de choix, que les insoumis utilisent pour montrer le vrai visage de l’entité, un peu comme dans la BD valérian "Les oiseaux du maitre", une créature a profité de la naïveté des homme lézard pour assurer sons emprise, les paisibles homme lézard sons devenu des fanatique obtus de leur idole.
cette dernière a même réussi a faire s'écraser un petit vaisseau d'observation dont elle va pouvoir se servir pour attirer des les mega qui parfois abritent des rebelles quant elle déclencha une tempête sur eux.
Elle veut les attirer au milieu de ses troupes fanatisée pour les exécuter, mais les rebelles interviennent...

Tu a la, les base d'un gros scénario !

Lord Foxhole
Messages : 798
Enregistré le : lun. déc. 16, 2013 8:19 pm

Re: Canibus II (Base des Marais Safran).

Message par Lord Foxhole » mar. févr. 04, 2014 7:05 pm

Major Turbop a écrit : Il y a peut être aussi un groupe de lebel qui prend l’entité planète pour une abomination et qui veux amoindrir sons influence sur leur peuple; pour cela les Megas font des outils de choix, que les insoumis utilisent pour montrer le vrai visage de l’entité, un peu comme dans la BD valérian "Les oiseaux du maitre", une créature a profité de la naïveté des homme lézard pour assurer sons emprise, les paisibles homme lézard sons devenu des fanatique obtus de leur idole.
cette dernière a même réussi a faire s'écraser un petit vaisseau d'observation dont elle va pouvoir se servir pour attirer des les mega qui parfois abritent des rebelles quant elle déclencha une tempête sur eux.
Elle veut les attirer au milieu de ses troupes fanatisée pour les exécuter, mais les rebelles interviennent...

Tu a la, les base d'un gros scénario !
Une tribu qui aurait sombré dans l'hérésie ? Hum... Oui, je n'avais pas pensé à ça...

Reste à déterminer exactement les relations entre les hommes-lézards et leur Déesse.
Dans mon esprit, les chamans (intermédiaires entre les hommes-lézards et les esprits de la Nature) maîtrisent vraiment des pouvoirs étranges...
Ils peuvent communiquer avec des animaux, connaître les vertus des plantes, éventuellement commander aux insectes, etc.

Les pouvoirs sont sensés être octroyés par la Déesse aux " Vrais croyants " mais peut-être qu'un chaman a découvert quelque-chose qui ne tourne pas rond...

Loupgris
Messages : 135
Enregistré le : ven. févr. 07, 2014 12:27 pm

Re: Canibus II (Base des Marais Safran).

Message par Loupgris » jeu. févr. 13, 2014 10:29 pm

Que serait les shamans s'ils n'étaient actuellement pas des hommes-lézards mais des manipulateurs s'assurant que personne ne vienne tomber sur leurs exploitations secrètes de ressources.

Avatar du membre
Major Turbop
Messages : 1145
Enregistré le : sam. déc. 18, 2010 5:04 pm

Re: Canibus II (Base des Marais Safran).

Message par Major Turbop » sam. déc. 27, 2014 10:19 pm

Canibus II (Base des Marais Safran). Point d'avancement No1

La planète
Canibus II ressemble beaucoup à la Terre, en des temps préhistoriques. La majeure partie des terres émergées est recouverte de marais et de jungles. Les rivières et les marécages grouillent de poissons et de sauriens en tous genres. Partout, les insectes pullulent et certaines espèces peuvent atteindre des tailles impressionnantes.
Sur cette planète, le climat est perpétuellement chaud et humide, nuit et jour, tout au long de l'année. Seules les zones polaires sont plus fraîches, mais la température n'y descend jamais jusqu'à 0°. En conséquence, la neige et la glace n'existent nulle part sur Canibus II.
La température moyenne est de 18°C toute l'année, à peu près partout sur la planète. Dans la région des Marais Safrans, on est plus proche des 25° C, en journée. Les précipitations sont abondantes, particulièrement en été (la saison des pluies) caractérisé par des orages pouvant être d'une rare violence. A ces occasions, les cours d'eau peuvent gonfler subitement et déborder, provoquant des vastes inondations.

Dans certaines régions côtières, on peut retrouver les ruines de cités anciennes, désertées depuis des siècles et reconquises par la végétation. Des missions archéologiques ont pu déterminer que ces villes ont été abandonnées suite à une catastrophe naturelle (un tsunami cataclysmique).

Il exista aussi des cites dans le centre des terres au milieu des forets, ces cites recèle des traces d’alliage métalliques NT4 ou plus, les archéologues de l'AG n'ont toujours pas réussi a y entreprendre des fouilles.
Les suppositions en l'absence de preuve sont les suivantes :
-les homme lézard était beaucoup plus avancé que ce que laisse penser le NT1des citées côtières
-une autre civilisation a habité Canibus II
-ne colonisation par ne race pus évoluée a échouée.
-des vaisseaux ce sont écrasé au centre des terres il y a très longtemps ce qui expliquerais les trace de métaux complexes.


Population locale
Il existe une espèce intelligente sur Canibus II : des hommes-lézards nomades, organisés socialement d'une manière tribale. Technologiquement parlant, ils sont très primitifs (NT0) et sont réputés pour n'utiliser que des objets d'origine totalement naturelle.
Peut-être apparentés aux Ganymédiens, leur principale caractéristique morphologique est de parvenir à respirer par la peau. Ils sont totalement adaptés à la vie terrestre, mais leur système respiratoire les rend capables de survivre sous l'eau en cas de besoin (ils n'utilisent leurs poumons qu'à l'air libre). A leur naissance, ils sont totalement amphibiens et ne s'adaptent à la vie terrestre que progressivement, au cours des années. Pour cette raison, les hommes-lézards ne s'éloignent jamais beaucoup des cours d'eau et des bassins d'eau douce.

Des missions scientifiques sont parvenues à déterminer que ces hommes-lézards avaient atteint le stade d'une civilisation de NT1, il y a plusieurs siècles.
C'est une catastrophe d'origine naturelle qui les aurait poussé à quitter leurs cités côtières pour retrouver un style de vie plus proche de la nature. Dans leur culture, ces événements se transmettent oralement, de génération en génération, mais sous formes de mythes et de légendes où il est difficile de démêler la réalité historique de la fiction.



Les Vivants et les Morts-qui-marchent.

D'une façon générique, dans leur propre langage, les hommes-lézards s'appellent Les Vivants. En revanche, la plupart des étrangers sont des Morts-qui-marchent.
Le fait est que tout bon homme-lézard est un adorateur de la Grande Déesse, Mère Nature, ce qui le contraint à mener une existence dictée par une série de préceptes très strictes.
L'un des plus essentiels est que personne ne peut utiliser une chose morte (inanimée)... Même pas un caillou !
Le simple fait d'utiliser des silex en guise d'outils est déjà une infraction à leurs yeux !
Aussi, ne peuvent-ils employer que des choses vivantes (ou d'origine vivante) pour façonner tous les objets utilisés dans la vie quotidienne. La plupart des hommes-lézard, d'ailleurs, vivent nus ou se protègent pauvrement à l'aide de peaux d'animaux voire de pagnes tressés à l'aide de fibres végétales. Leurs armes sont des bâtons pointus et des espèces de boomerangs à quatre pales.
D'après leurs traditions, les hommes-lézards auraient faillis, jadis, à suivre ces principes, et commencé à utiliser des « choses mortes ».
L'édification de cités, et l'utilisation d'outils en pierre, aurait fortement déplu à la Grande Déesse, Mère Nature. Sa vengeance fut terrible, car elle provoqua la Grande Catastrophe, frappant les villes impies et tuant beaucoup d'hommes-lézards.

En-dehors de l'obligation à suivre ses principes, la vie religieuse est assez informelle.
Aux yeux des hommes-lézards, la plupart des étrangers ne vivent pas en communion avec la la Grande Déesse, Mère Nature car ils utilisent des « choses mortes » (des objets en métal, en plastique ou d'autres matériaux artificiels). Certes, ils sont impressionnés par la « magie » des Megas (leurs gadgets technologiques), mais ils ne la désirent pas car ils sentent viscéralement que cela les détournerait de leur déesse.
Pour beaucoup d'hommes-lézards, d'ailleurs, les étrangers ne sont que des Morts-qui-marchent : ils n'appartiennent pas vraiment à la nature, et ne sont que des abominations menaçant leur monde de la destruction... Les tribus les plus farouches sont discrètement surveillées par les Megas, en vue d'éviter les contacts indésirables entre les autochtones et les stagiaires.



La cité de Nor-Kiou (et les autres cités interdites).

Les anciennes cités indigènes – dont la plus célèbre est Nor-Kiou – sont considérées comme « tabou ». Selon la loi des hommes-lézards, plus personne n'a le droit d'y pénétrer, sous peine d'encourir la Colère de la Grande Déesse, Mère Nature. Cette interdiction vaut pour tout le monde, y compris les étrangers.
Depuis longtemps, les Megas connaissent ce tabou, et le respectent ; les Ganymédiens de la base préviennent tous les stagiaires, dès leur arrivée sur Canibus II. Sur ce point – comme sur beaucoup d'autres – le Major Xi'kyank se montre intraitable...
Le problème est que l'existence de ces cités interdites est connue dans tout le monde scientifique de l'A.G, et que d'innombrables archéologues rêvent de les explorer... Même à leurs risques et périls.

Des megas et des archéologues de l'A.G ont déjà exploré les environs de Nor-Kiou. De loin, ils ont pu repérer une curiosité intrigante : une gigantesque statue d'homme-lézard, se tenant debout face à la mer. Malheureusement, elle a manifestement été fort abîmée au cours du temps, et les archéologue craignent de la voir s'effondrer dans quelques années...



Histoire de Canibus II

Puisque les homme lézard défendent jalousement l'exploration des ruines, il est difficile de savoir exactement ce qu'il en est du passé de leur civilisation.
Cependant, il reste des traces de satellites artificiels en orbite autour de la planète et une des lunes comporte les reste d'une base très ancienne.
Reste a savoir si il y a un rapport entre ses débris stellaire de civilisation NT5 et les citées sur la planète ; il se pourait très bien que ce soit des traces laissé par des visiteurs.

Canibus II a fais partie de l'empire Halne ; il se pourrait que ces vestiges date de la présence Halne durent période pré AG et qu'ils n'ai pas de rapport avec la civilisation qui a érigé les citées aujourd’hui en ruine.

Les halnes refusent de répondre indiquent que cette planète est invivable !?

Les informations obtenu par les scanners orbitaux indique des zones brouillées sur la plus part des villes ; Et il semble qu'il subsiste quelques trace de technologie encore active dans ces zones

Explications possible a découvrir par les Megas :

Première possibilité :

Cette planète a abritée autrefois un civilisation technologiquement avencée ( NT5-6) ; c’était a l'époque de al guerre des Ducs il y a 45,000 ans.
Les Halnes ont d'abord provoqué des ras de maré en bombardé les océans avec des astéroides puis ils ont déversé sur les villes toute sorte de prosuits létaux pour les êtres vivants :
Radiations, neutrons, substance neurotoxiques, Maladies ; les Halnes n'ont laissé aucune chances aux Canibiens.
Sauf que la technologie Canibienne était très avancée dans le domaine des intelligences artificielles.
Les IA Canibiennes ont survécu. Elles ont préservées durent des millénaires l'ADN des canibeins en attendant que la planète régénère sons écosystème.

Les dernières indications des anciens Canibiens était a destinations des éventuels survivants :
restez loin des villes, ne laissez aucun étranger s'en approcher.

Les machines ce sont usées et la recréation des Canibiens n'a plus été possible, il reste de l'ADN, mais les matrices artificielles sont devenues inutilisable.

Les IA sont en mode veille depuis des millénaires et les système d'auto entretiens on besoin d'être révisés.

Les hommes lézard sont les survivants amoindri des Canibiens ; ils sont beaucoup plus résistants aux maladies aux radiations et même aux amputations (régénération), mais leur espérance de vie est moindre et leurs intelligence instinctive est prédominante sur leurs capacités d'abstraction.

Ils ont rebâti des viles sur les ruines de celles de leur ancêtres avec l'aide des IA encore en fonction.
Les hommes lézard ont fini par assimiler les IA a des esprit de la nature puis a la nature elle même.
Les IA ce sont étinete ou mise ne veilles les une aprés les autres, laissant les Homme lézard avec des instructions déformées.

Certains hommes lézard ont appris une parti de la vérité, mais il sont une minorité et l’intelligence artificielle qu'ils ont réactivée par hasard a beaucoup de malle a communiquer avec des individu dépourvu de technologie.

Deuxième possibilité :
Remplacer les IAs par des ancêtre des hommes lézard qui sont devenu troglodyte, il ne sorte que la nuit sont devenu paranoïaques et se serve des hommes lézard de surface pour s'isoler du monde extérieur
Les croyances tourne autour d'une peur du débarquement de commando Halne qui viendrais terminer leur génocide.
Tout ce qui viens de l’extérieur leur veux du mal et le meilleur moyen de survivre consiste a demeurer caché.
Ils ont dans un premier temps encouragé les survivants de la surface a sauvegarder ce qui restait de l'écosystème.

Le traumatisme du génocide la réclusion sur plusieurs siècles et le fort niveau de consanguinité ont fini par persuader les anciens qu'il était vraiment les grand prêtres de mère nature.

Troisième possibilité :
Canibus II est sujet a des bombardement météoritiques tous les 4 siècles qui entraînent des raz-de-marée capable de raser une citée ou une base de megas...
Les homme lézard ont fini par renoncer a construire des cités et ont déclaré tabou leur anciens sites.



Les Marais Safrans.

Cette région rappelle vaguement la Floride : c'est un vaste plateau rocheux, extrêmement peu élevé (altitude : de 0 à 2,5 mètres au-dessus du niveau de la mer !), qui s'est séparé de l'océan il y a seulement quelques milliers d'années. Il est parcouru d'innombrables bras de rivières regorgeant de créatures amphibies redoutables.
Il est très difficile de se déplacer à pieds dans ce territoire, où la majorité des terres est généralement recouverte d'eau toute l'année. Les indigènes y parviennent, mais il faut se rappeler qu'ils sont originaires de cette planète et « adaptés au terrain ».
Pour un Terrien, il est nettement plus pratique d'utiliser un bateau : la base des Megas est d'ailleurs dotée d' hydroglisseurs pour cette raison...

En dépit de son aspect terriblement sauvage, l'écosystème des Marais Safrans est extrêmement fragile. Entre autres, parce que la faune aquatique locale n'est adaptée qu'à l'eau douce ; l'intrusion massive d'eau de mer (par suite d'un raz-de-marée par exemple) peut provoquer une catastrophe. Les hommes-lézards, en particulier, sont sensibles à l'eau de mer, qui est plutôt corrosive pour leur peau (à forte dose). De manière instinctive, ils évitent les bains de mer prolongés...


La base d'entraînement

la Base des Marais Safrans est un énorme bâtiment unique, essentiellement métallique, ressemblant à la tourelle d'un porte-avions (surmonté d'un tas d'antennes diverses).
Les points de transit : Trois points de transit dans la base même ; huit autres points de transit dispersés sur la planète (dont un au pôle Sud et l'autre au pôle nord).


Personnel Mega
Essentiellement constitué de Ganymédiens, qui sont fort bien adaptés au climat local. Tout « fonctionne » d'une manière assez militaire (avec une discipline que certains jugeront assez contraignante), et les Megas en formation sont tenus de se conformer strictement aux règlements locaux.

Major Xi'kyank.
Mega d'origine ganymédienne, très expérimenté, très bien considéré par la Guilde, mais réputé pour sa froideur envers les stagiaires et sa fermeté. Il est imperméable à toute forme de flatterie, et il n'éprouvera aucune bienveillance envers un individu hypocritement obséquieux.
Il est fort probable que beaucoup considérerons Xi'kyank comme une vieille ganache, antipathique voire même légèrement sadique... A tort.
C'est un Major qui est conscient de l'importance de sa mission : l'entraînement et la formation doivent préparer les Megas à affronter n'importe-quelle situation. Un stagiaire qui prend sa formation à la légère n'est, pour lui, qu'un inconscient, voire un mort en sursit. Pire encore : ses échecs risquent de faire échouer des missions vitales, mettant en danger des milliards d'existences ou même tout un univers.
Citation : Un vrais Mega doit toujours s'attendre à tout... Même à l'inattendu !

Opérateur Xo'shoro.
Mega d'origine ganymédienne, accoutumé à travailler avec des Talsanits.
Xo'Shoro a souvent des problèmes pour comprendre exactement les Terriens, mais il se montre souvent très curieux de leur culture (sur sa planète, il est l'équivalent d'un ethnologue).
Citation : Certains terriens traitent le Major Xi'Kyank de « peau de vache »... Je n'ai jamais vraiment compris le sens de cette expression idiomatique !


Scénarios possibles :

Le naufrage volontaire

-un vaisseau d'exploration s'écrase dans une citée interdite, les Homme lézard assiègent les survivant du crache qui demande de l'aide par l’intermèdièr de leur radios,

dans un premier temps, un groupe de recherche et développement osu couvert d'un mission d'observation discrete des civilisations primitives simuler un « accident technique », qui leur donnerait un prétexte pour un « atterrissage forcé »
Ils annoncent que les réparations serons rapide mais en fait ils cherche a pénétrer dans l'une des cités interdites.

Leur but est de confirmer une théorie celon laquelle Canibus II serais une encienne colonie Hacatone (des cousins des ganymédiens) et que donc légalement les décendant des Hacatones ont un droi d'exploitation sur ecs terres.
Il se trouve justementt que l'expédition est financée par les Hacatones

Une partie des membres de l'éqipage est constitué de véritables scientifiques formé dans des universités Médiate mais inconscient des vues des Hacatones sur Canibus II.


Les hommes-lézards se fichent totalement du motif qui poussent les Morts-qui-marchent à violer les lieux « tabous ». D'ailleurs, les hommes-lézards suspecteront sûrement qu'ils préparent un mauvais coup. Pour eux, il n'y a rien de bon à attendre de ces horribles Morts-qui-marchent.

les archéologues se sont retrouvent plongés dans ce guêpier, et ils décident d’appeler à l'aide les Megas...
Reste à voir la réaction du Major Xi'kyank, qui connaît bien les hommes-lézards et leur psychologie. Pour lui, dans ce genre d'affaire, faire intervenir les Megas peut être un remède pire que le mal : ils ne seraient plus aussi bien tolérés qu'avant... Le fait qu'ils aient aidé des Morts-qui-marchent à commettre un grave sacrilège pourrait mettre le feu aux poudres ! Alertés, des milliers d'hommes-lézards furieux se mettraient sur le sentier de la guerre et menaceraient la Base des Marais Safrans !

Criant vengeance, ils réclameront de toute façon la tête des Morts-qui-marchent ayant osé braver la Loi de la Grande Déesse, Mère Nature.
S'ils ne livrent pas les coupables aux hommes-lézards, les Megas seront définitivement considérés comme des ennemis sur cette planète. C'est le genre de situation que le Major Xi'kyank craint depuis qu'il est en poste...


Le condamné

-Un groupe d’homme lézard a enfreint les règles et pour cela leurs pères les ont condamné a être dévoré par une horrible bestiole.
Des Megas stagiaires qui passait justement par la vont il intervenir pour sauver les hommes lézard mais par la même occasion attirer leur colère?

La jeunesse en Danger
-l’activité tectonique de la planète s'intensifie et les homme lézard se précipites dans de grands lacs pour survivre a un raz de marré imminent, un groupe de jeunes n'a plus le temps de rejoindre un abris mais ils hésitent encore a demander l'aide des "morts qui marchent".

Pandémie
-Une maladie atteins aussi bien les Ganymédiens que les hommes lézard, mais alors que les mégas parviennent a l'éliminer grâce a un simple transit, les homme lézard meurent par dizaines, de plus cette épidémie semble avoir pour origine un méga d'origine terrienne; que faire ?

Le lézard doué
-Un des homme lézard est un méga latent mais qui risque for de refuser d'écouter des morts qui marchent.
La mission des stagiaire consiste a tester de le faire changer d'avis.
Quelle méthode vont ils employer?
-persuasion
-kidnapping
-Mise en scène
-...

Les rebelles
Les pouvoirs sont sensés être octroyés par la Déesse aux " Vrais croyants " mais un chaman a découvert quelque-chose qui ne tourne pas rond...
et maintenent un groupe de lebel prend l’entité planète pour une abomination et veux amoindrir sons influence sur leur peuple; pour cela les Megas font des outils de choix, que les insoumis utilisent pour montrer le vrai visage de l’entité, un peu comme dans la BD valérian "Les oiseaux du maitre", une créature a profité de la naïveté des homme lézard pour assurer sons emprise, les paisibles homme lézard sons devenu des fanatique obtus de leur idole.

cette entité maudite a réussi a faire s'écraser sur une cité interdite un petit vaisseau d'observation de la guilde
Les Megas vns se faire massacrer par une centaine d'homme lézard fanatiques, mais les rebelles interviennent...

Maintenant la guilde ce sent obliger de protéger les rebelles ; c'est a dire risquer la guerre avec les autres hommes lézard.



Major Turbop

Lord Foxhole
Messages : 798
Enregistré le : lun. déc. 16, 2013 8:19 pm

Re: Canibus II (Base des Marais Safran).

Message par Lord Foxhole » sam. janv. 03, 2015 1:42 am

Major Turbop a écrit : Histoire de Canibus II

Puisque les homme lézard défendent jalousement l'exploration des ruines, il est difficile de savoir exactement ce qu'il en est du passé de leur civilisation.
Cependant, il reste des traces de satellites artificiels en orbite autour de la planète et une des lunes comporte les reste d'une base très ancienne.
Reste a savoir si il y a un rapport entre ses débris stellaire de civilisation NT5 et les citées sur la planète ; il se pourait très bien que ce soit des traces laissé par des visiteurs.

Canibus II a fais partie de l'empire Halne ; il se pourrait que ces vestiges date de la présence Halne durent période pré AG et qu'ils n'ai pas de rapport avec la civilisation qui a érigé les citées aujourd’hui en ruine.

Les halnes refusent de répondre indiquent que cette planète est invivable !?

Les informations obtenu par les scanners orbitaux indique des zones brouillées sur la plus part des villes ; Et il semble qu'il subsiste quelques trace de technologie encore active dans ces zones
Dans mon esprit, les hommes-lézards n'ont jamais dépassé le NT1 au cours de leur histoire...
Au mieux, ils sont parvenus à un stade de développement technologique apparenté à celui de notre Antiquité sur Terre (canaux d'irrigation, cités protégées par des murailles, architecture de pierres taillées, etc).
Normalement, la catastrophe qui a fauché cette civilisation naissante serait bien d'origine naturelle...

Maintenant, il est effectivement possible qu'ils aient eut affaire à des « visiteurs » venus d'un autre monde, et que la rencontre ait mal tourné...
Les étrangers étaient peut-être des envahisseurs qui croyaient pouvoir aisément s'imposer sur cette planète primitive.
Les raisons de cette installation peuvent être diverses : peut-être que cette planète, à l'époque, se situait dans un secteur galactique stratégique ; peut-être que les étrangers cherchaient des esclaves / guerriers / sujets d'expérience ; peut être que la flore locale leur permettait d'obtenir des substances médicinales introuvables ailleurs, etc.

Comme nous sommes dans l'univers QF1 0001, il est peu vraisemblable qu'une « divinité » authentique soit venue au secours des hommes-lézards.
Je pense que les hommes-lézards sont capables d'accomplir des « miracles » qui, en fait, ne sont que les résultats de pouvoirs PSY...
Certaines choses « surnaturelles » peuvent avoir lieu en leur présence, et ils supposent qu'il s'agit de manifestations divines (la Grande Déesse intervient en leur faveur).
En réalité, les hommes-lézards utilisent des pouvoirs PSY mais sans s'en rendre compte !

La plupart de leurs pouvoirs sont utilisés pour pouvoir mieux survivre dans l'environnement hostile de leur planète ( Soins accélérés, Résistance aux Poisons, Force surhumaine, etc ).
Un homme-lézard est déjà physiquement fort et résistant... Mais avec ses pouvoirs PSY, il peut être virtuellement increvable !

Ils peuvent également utiliser des pouvoirs leur permettant de mieux se localiser dans leur milieu, de repérer où se cachent des prédateurs, de prévoir la météo et les changements de temps, etc.
Communiquer avec les animaux, voire de les contrôler (plus ou moins) pourrait également leur permettre de les utiliser comme montures ou comme moyens d'attaque (exemple : persuader de gros moustiques d'aller piquer un visiteur indésirable, ou demander à un serpent venimeux d'aller se cacher dans son sac, etc).

Enfin, arme suprême contre les Morts-qui-marchent : détraquer à distance leurs gadgets les plus sophistiqués (ils ne sont pas cassés ; ils refusent tout simplement de fonctionner pour une raison inconnue).

Il est possible que les hommes-lézards aient développé certains de ces pouvoirs PSY il y a des siècles, alors qu'ils luttaient contre ceux qui tentaient de contrôler leur planète...
Le résultat a été une sorte de « Guerre du Vietnam », avec des Aliens technologiquement très avancés, qui tentaient de liquider les hommes-lézards cachés dans les jungles et les marais.
Depuis, les hommes-lézards ont conservé des vieux réflexes de profonde méfiance vis à vis des étrangers... Ainsi que des tactiques de guérilla.

Répondre

Retourner vers « Premiers Pas dans la Guilde »