Accueil

CHAPITRE 21 - La genèse

21.1 La bibliothèque des Norjans

Si vous désirez avoir plus d'informations sur les théories de la genèse du continuum, voici une liste d'ouvrages compilée par le chroniqueur Galactique " Lonquety de la routiere "


Professeur PRINCE-BARON


  • -Modèle des 8 cônes de réalités et des 11 branes (de la théorie M) dite théorie M ++.
  • -Essais sur les phénomènes de divergences et convergences des univers intra-QF.
  • -Théorie de la non-migration trans-QF des univers.
  • -Théorie des univers non matériels.
  • -De la résonance des branes M++ comme vecteur de brèche.
  • -Architecture et liens entre la théorie des cordes (rémanentes du tout unifié), la théorie des super-cordes (modèle M) et le modèle M++
  • -De la présence d’anti-matière comme constituant de l’espace inter-QF (ou inter-cône) dans la théorie M++
  • -Essai de cartographie des univers par la grille tempo- historique des divergences
  • -Les univers immatériels: virtuels, spirituels, éthériques et mentaux.
  • -Les univers des QF à forces non équilibrées peuvent-ils être appréhendés selon les modalités des univers immatériels.



Professeur FLORIN

  • -Contingence des branes de type sociologique et prééminence des branes matérielles dans la théorie M++.
  • -Etude sur la proximité des 8 univers de références, dans le cadre de la théorie des secteurs QF au sein du cône unifié.
  • -Persistance du modèle des branes M++ dans les QF à forces fondamentales non équilibrées.
  • -Les UP dans la théorie du cône unifié: essai de cartographie selon les axes cohérence- densité
  • -Du cône unifié à la représentation pendulaire du multivers: calcul de trajectoire.
  • -De l'influence de la densité sur les capacités psychiques
  • -De l'influence de la cohérence sur les aptitudes dite «magique»
  • -Unicité des valeurs de cohérence et de densité par UP.
  • -De la densité comme vecteur d'influence sur la réalité des univers.
  • -Influence et limite de la cohérence dans les liens de causalités des réalités alternatives.



Docteur John CRASQUINE

  • -Du modèle des branes multiples comme explicitation des capacités trans-dimensionnelles des MEGA (Théorie dite du All Branes et de son influence sur le transit)
  • -De la limitation des branes M ++ à QF1.
  • -Réflexions sur les QF à forces fondamentales non équilibrées
  • -Analyse comparée des branes M++ et cordes rémanentes de tout-unifié
  • -Etudes sur les univers non-matériels.
  • -Congruence de la nature de l’intercontinuum intra QF et inter-QF
  • -Les branes M++ ont-ils une réalité en espace non- réel?
  • -Etudes sur le devenir des points de transit en univers divergeant.
  • -Théorie de l’empreinte prime des Points de transit divergés.
  • -Etude sur l’influence de la variable T sur les déplacement inter-dimensions.
  • -De la différence d’essence entre les mondes virtuels et des univers parallèles
  • -De la non explorabilité des QF à forces fondamentales non équilibrées.
  • -Variabilité des valeurs de cohérence et de densité d’un UP en cas de divergence.



Sir Lord FOXHOLE

  • -Théorie du cône unifié
  • -Modèle de divergence non binaire des branes M ++.
  • -Analyse quantique de l’essence des univers dite théorie des bulles de réalités.
  • -Théorie de l’essence non réelle de l’inter continuum
  • -Etudes sur l’absence d’anti-matière en espace inter-QF.
  • -Paradoxe des points de transit pré-éxistants en univers divergés.
  • -Prééminence du tempo du QF 10001 et intransgréssivité de la variable T.
  • -Non constance des lois fondamentales en QF.
  • -Paradoxe de la double existence en UP.
  • -Limites et intérêt de la cartographie Tempo l’ historique des divergences
  • -Divergence, branes de Turbop et brèches.
  • -De la convergence comme source des brèches.
  • -Etude appliquée du modèle «cohérence-densité» à Isandhlwana



Professeur TURBOP

  • -Distorsion de tempo et variable T
  • -L’éolution de la variable T est-elle une fonction Réelle.
  • -De l’influence des branes (dits de TURBOP) dans la créations des brèches.
  • -Théorie des liens primordiaux
  • -Application de la théorie des liens primordiaux aux concept de cohérence et de densité
  • -Influence théorique de la densité et de la cohérence dans les UP sur les modes d’interaction avec la réalité (science, Magie, psy).
  • -Typologie des branes de Turbop
  • -Divergence et phase de réfractaire des univers divergés: Élan de séparation.
  • -Création d’une réalité: de l’activation des liens passifs.
  • -De la polarisation massive des liens passifs comme génération d’une divergence.
  • -De l’emploi des liens passifs et de leur influence sur la réalité des UP.
  • -Branes de Turbop et liens primordiaux: la parabole du discobole.



Major SLASH


  • -Théorie des secteurs QF au sein du cône unifié.
  • -De la non-pertinence des branes de la théorie M et remise en cause de la théorie M++
  • -De la différence entre les univers virtuels, les univers non-matériels et l’inter continuum
  • -Des plans éthéraux comme éléments constituant de l’Inter Continuum.
  • -Variabilité des valeurs de cohérence et de densité d’un UP le long de l’axe T.



Professeur BEHESS

  • -Ré-affirmation du modèle du cône unifié et réfutation du modèle M++
  • -Unicité de l’inter continuum et identité des espaces inter QF et intra QF.
  • -Théorie des divergences non-sociologiques.
  • -Réaffirmation du modèle du cône unifié
  • -Intérêt et limites des liens entre le modèle «cohérence & densité» et la théorie M++
  • -Déterminisme quantique du continuum ou contingence des forces fondamentales.
  • -Guetteurs, étoiles et divergences: étude des causalités.
  • -Petite grammaire des théories de l’Inter continuum.
  • -Guide orthographique des théories de la genèse de l’univers.
  • -Interactions et risques des transit en QF à forces fondamentales non équilibrées.
  • -Résonateur, cohérence quantique et particule-dimension.
  • -Transit et transfert, indice d’une sur-liaison à l’IC.



Professeur AYELIN

  • -De l’existence des UP à tempo accéléré.
  • -Indice de corrélation des déplacement intra-QF et du voyage dans le temps.



Seigneur DARKENSE

  • -Encyclopédique de la densité.
  • -Essence de la cohérence. (œuvres complètes)
  • -Atlas des plans Démons.



Professeur THOT

  • -Créationnisme quantique ou le déterminisme mentale dans la genèse des univers: Axiome du TGCM et du TGCCC



21.2 La Théorie des liens primordiaux

Des explications simples pour les profanes ! ???
A mon avis, les profanes ne doivent pas beaucoup s’intéresser à la genèse des l’univers.
Et si il s’y intéressent, alors il dénierons j’espère faire un petit effort.
Mais je vais tout de même tenter d’éclaircir mon propos.
(Professeur Turbop, grande assemblée des Norjans de «Continuum III»)

 


21.2.1 Introduction

Cette théorie diffère largement de la théorie M++, mais elle reste compatible avec le modèle du cône unifié !
elle est issue de l'aboutissement de générations de recherche au sein du groupe Continuum III, qui rassemble la plus part des chercheurs Norjans de la guilde.

En voici une vulgarisation, organisée de façon à faciliter les débats ulterieurs, comme il est coutume de faire au sein de nos assemblées.
Nous prions les profanes de bien vouloir nous en excuser !

Pour commencer, voici quelques postulats :

a- Le Continuums (ensemble des univers) ainsi que les dimensions comme celle du Triche lumière et de l’intercontinium sont constitués de liens primordiaux.

b- Ces liens, quand ils convergent, deviennent actifs et créent un univers ou une partie d’univers (univers pendule, micro univers….).

c- Les univers sont séparés par leurs multiples différences d’ordre diverses (tempo, croyances, histoire, constituants…)

d- Ces séparations sont assurées par un ensemble de liens passifs

e- L’ « épaisseur » de liens passifs qui sépare les UP est appelée « Branes » (ou strates).


21.2.2 les liens Primordiaux

Dans cette théorie, les éléments de base sont les « Liens primordiaux » .
Il existe deux types de liens Primordiaux, les passifs et les actifs :



1/ les liens actifs
Qui constituent la partie physique des UP, la réalité « scientifique » de chaque univers

a- ils sont aussi présents en faible quantité entre les univers dans d’autres dimensions comme l’Inter Continuum (créature de l’IC, cathédrale du TL…)

b- Les liens actifs sont semblables dans la plupart des UP (sauf les plus extrêmes)
Ainsi les UP partagent les mêmes lois de la physique et les Mega peuvent voyager entre eux avec plus ou moins de souplesse…

c- Chaque lien actif engendre un certain nombre de liens passifs similaires, parallèles qui viennent s’agglutiner autour.

d- Faire de la science revient à étudier et utiliser les liens actifs

e- Le nombre de liens actifs qui assurent la cohésion physique d’un univers donne la Cohérence de cet univers.


2/ les liens Passifs
Sont présent partout a la fois dans les UP et dans l’IC

a- Ils sont les briques, l’océan primordial à partir duquel sont crées les particules et les forces qui constituent les univers (lorsqu’ils deviennent actifs ! )

b- ils apparaissent autour et en parallèle des liens actifs, mais sans interférer avec eux

c- la création d’objet magique ou de matière à partir du vide s’appuie sur les liens passifs présents à proximité du lanceur (ils les transforment en liens actifs définitivement)

d- lors de la scission de deux univers, c’est une transformation massive de lien passif en lien actif (plus ou moins à l’image de l’univers d’origine de la scission)


e- Pratiquer la magie ou utiliser les pouvoirs psy revient à utiliser les liens passifs (pour éventuellement influer sur les liens actifs).

f- Le nombre de liens passifs par rapport aux liens actifs donne une mesure de la Densité de l’univers

21.2.3 La magie et les pouvoirs spéciaux

a- Dans certains UP les liens passifs peuvent être détournés pour influer sur les actifs ; c’est l’utilisation de la Magie ou des pouvoirs psy.
Ces univers ont souvent peu de liens passifs (densité faible) et peu de liens actifs (cohérence faible), ce qui rend leur manipulations plus aisée !

b- Les Megas seraient des êtres dont l'esprit est spécialement "sur-lié" à l'IC, comme si ils y possédait un ou plusieurs doubles passifs…

c- On peut aussi considérer que dans certains univers les luttes entre magiciens n’ont pas de répercussion dans le monde matériel puisque uniquement cantonnées aux liens Passifs (sans chercher ou parvenir a influer sur les liens actifs).
Par contre même si il n’y a pas de répercussion directe dans le monde physique, dans l’IC cela peut avoir une incidence comme celle de réduire l’épaisseur de certains branes, d’où intervention des Mega alors qu’il semble s’agir de magie de pacotille.

d- Sans oublier les faux magiciens qui croient dur comme fer à l’efficacité de leurs pouvoirs et qui finissent tout a coup par faire basculer une partie de leur univers dans un autre UP dans lequel leur pratiques sont réellement efficaces. Ca n’est pas une situation hypothétique, la guilde a eut souvent à faire face à ce genre de situation. Lorsqu’elle a été ignorée, au début de l’histoire de la guilde, cela a conduit à faire basculer l’équilibre entres les liens passifs et actifs d’un UP : brèches a répétition, puis fusions entre deux UP avec des pertes incalculables en êtres vivants dans les deux univers et des remous puissants dans l’IC. Peu de temps après, les guetteurs ont intensifié leurs interactions avec la guilde, peut-être même l’ont il créée…


21.2.4 Les Branes et les liens

a- Les branes
Ils sont la représentation de la quantité de lien primordiaux passif qui isole les univers sur un certain nombre de points, tant physiques que culturels.

b- Les branes (ou encore « strates intercontinuum ») n’existent pas en tant que tels, ils sont justes un moyen de schématiser des divergences d’ordre mental, temporel, spirituel aussi bien que physique entre les univers.
ils sont une couche d’isolant entre des ensembles de liens actifs que constituent les univers parallèles.

c- Les "liens passifs" qui suivent les liens actifs, sont une sorte de remous, de reflet, de spectre engendrés par les liens actifs

d- Dans chaque univers, La plupart des liens ne sont pas actifs.
Pour un certain nombre de liens (« actifs ») qui constituent les lois de la physique que nous connaissons, il en existe un nombre encore plus grand qui les double ou les triple comme par mimétisme mais sans interférer avec les liens "actifs" qui constituent l’univers physique (du moins la plupart du temps)

e- En quelque sorte, l’ensemble de liens passifs qui accompagnent les liens actifs constituent les branes

f- Les branes sont une représentation de l’intercontinium proche des UP (espace entre les UP) et quand les branes disparaissent, il se crée des brèches, puis une fusion cataclysmique… (les guetteurs font appel aux Mega pour éviter ce genre de phénomène)

21.2.5 Apparition de brèches

a- Quand deux univers deviennent similaires sur un certain point, la faible quantité de liens passif qui les isole encore (« branes ») commencent à s’activer ; ils ne servent plus d’isolants mais de conducteur entre deux univers.

b- Plus le nombre de liens passifs est faible entre deux UP (densité faible) plus ils peuvent facilement devenir conducteurs et mettre en phase deux UP (mise en phase, comme pour la magie ou les pouvoirs psy)
(les UP à cohérence faible comportent plus facilement des brèches ou permettent des déplacements entre les dimensions/UP)

c- Les Brèches sont les symptômes des problèmes d’épaisseur de branes.

d- Quelque part, les Branes sont les liens passifs qui isolent les UP entre eux.
Alors que les Brèches sont engendrées par des liens actifs qui les rapprochent.

21.2.6 Apparition des univers parallèle

a- Si des liens inactifs présents dans une partie de l’IC prennent une certaine « direction », « forme » (un peu comme dans un aimant) ils peuvent devenir actifs et alors, une nouvel UP peut se crée…

b- Un brane est un niveau de divergence (une membrane séparatrice) très surveillé par les Guetteurs.
Quant deux univers fusionnent, une partie de ce qui existait en double voit les liens qui la constituait se désolidariser et donc retourner dans l’IC sous forme de liens inactifs ou devenir une sorte d’ombre de l’univers qui a vampirisé ses liens actifs ou encore, devenir des créatures de l’IC (ce qui est peut être un peu la même chose)

c- Quand des êtres ont pu suffisamment affaiblir certains branes de leur univers, il commence a y avoir des phénomènes étranges qui se produisent…

d- Quant l’intégrité des branes d’un monde vacille cela peut aboutir à plusieurs désordres d'importance croissante :

- l’univers en question se rapproche dangereusement d’un autre UP (bonjour les brèches)

- la cohérence et la densité sont modifiés dans leur univers. (cela reste soft et les Mega n’ont pas vraiment à intervenir)

- mais si la situation empire et que les branes se désolidarisent totalement des liens actifs qu'ils sont sensés isoler, l'univers en question commence tout simplement à se désagréger et à retourner dans l’IC sous forme de liens passifs. (des équipes de Megas expérimentés sont alors envoyés pour tenter de sauver cet univers, ou du moins, une partie de cet univers)

21.2.7 Quelques questions réponses

Question: Pourquoi un Univers se scinde ?
Réponse: A cause de l’émergence d’une complexité qui crée deux orientations possibles différentes, ce qui aboutit à deux univers dissemblables (le chat de Schrödinger à la foi mort et vivant)

Question: Est-ce mécanique (comme la physique) ?
Réponse: Non, sauf peut être pour les premières scissions qui sont apparues avant l’apparition de la vie

Question: Est-ce lié à la relation privilégiée entre l'esprit (ou la vie) et l'IC ?
Réponse: Oui,  mais pour les scissions les plus ressentes.

Question: Est-ce qu'une créature (ou un ensemble de créatures) régit ces scissions (hypothèse des guetteurs ou autre créature supérieure de l'IC), est-ce que dieu existe ?
Réponse: les guetteurs jouent un rôle c’est possible, mais même si un dieu peut exister dans certains univers, il a été engendré par la croyance de ses habitants. Toutefois, rien empêche d’imaginer que ces dieux ainsi créés, soit a leur tour à l’origine d’une forme de vie…. (Voire la rubrique inspiration « « La citée des Permutants » de Greg Egan »)

21.2.8 Précisions

a- l’intercontiniuum et donc les Branes qui en sont des parties précises, n’est pas un lieu physique.
le temps et l’espace n’y ont pas de règles précises (ce qui permet les Transit instantanés des Megas et qui impose une vue figée des alentours d’un tétraèdre avant la matérialisation)

b- De même, un Brane n’a pas d’épaisseur au sens de distance mesurable avec une règle.
L’intercontinium c’est plutôt une sorte d’océan de liens passifs dans lequel des îles de liens actifs (les UP) se déplacent au fil des marais, des courants, des vents (résonance des liens)

c- Des résonances se produisent au fur et mesure de la complexité croissante dans les univers, et donc l’apparition de la pensée chez les êtres vivants a certainement une incidence sur la multiplications des univers QF.
Autrement dit, plus un univers est complexe (combinaison de matière, apparition des premières étoiles, de la vie…) plus il peut engendrer d’îlots de liens actifs au sein de l'océan de liens passif. (ce qui donne des éclaircissements quant à l’apparition de nombreux univers au début des premiers étoiles puis, des premiers êtres vivants, puis des premiers êtres pensants...)


21.3 la parabole du discobole

De l’utilisation pratique de la théorie des liens primordiaux à partir d'un exemple:

  • Un Talsanite de Sol3 QF1158 lors des jeux olympique d’Athènes an -772 avjc lance un disque à une distance vertigineuse. Plusieurs liens actifs ont été sollicités ; selon les lois de la physique. Dans cet UP pour 1 lien actif induit 3 liens passif accompagnent le mouvement sans influer.

 

  • Sur Sol3 QF1001 ce sont aussi les jeux olympique à Athénes en 2004. Un athlète Grec lance un disque à une distance vertigineuse. La aussi plusieurs liens actifs ont été sollicités mais dans QF1001, pour un lien actif 5 liens passifs suivent le mouvement.


L’épaisseur générale du bran est de 8 (3 pour QF1158 + 5 pour QF1001)
Trop élevé pour que survienne un accident du Continuum !

a- Mais ils sont tous deux à des endroits qui correspondent dans leur univers. -2 (réduction d’un « brane spécifique »)

b- Même nationalité langue similaire -2 (réduction d’un « brane spécifique »)

c- Même discipline -1 (réduction d’un « brane spécifique »)

d- Objet similaire -1 (réduction d’un « brane spécifique »)

e- Même occasion -2 (réduction d’un « brane spécifique »)

f- Même enthousiasme de la foule -3 (réduction d’un « brane spécifique »)

g- Même état d’esprit des deux athlètes -3 (réduction d’un « brane spécifique »)


h- Même configuration planétaire -4 (réduction d’un « brane spécifique »)

->> Épaisseur de Brane a cette occasion = -10 (8-18=-10)
Il n’y a plus d’isolation suffisante (le bran est percé) une partie des deux univers peuvent entrer en phase !

On peut éventuellement faire un jet de 2D6 –10
Tout résultat négatif engendre un accident du continuum.

Dans cet exemple, le résultat serait probablement que les disques respectifs atterrissent dans le stade de l’autre univers !
Ce genre d’indice entraîne généralement une enquête de la guilde… (Professeur Turbop, grande assemblée des Norjans de «Continuum III»)